Shakespeare and Company Bookstore: La librairie devient aussi café

 

La célèbre librairie anglo-saxonne de la rive gauche le Shakespeare and Compagny Bookstore a ouvert un café avec au menu bagels et salades bios. Installée depuis 1951 dans une petite maison de la rive gauche du quartier Notre-Dame, le Shakespeare and Compagny Bookstore est The place to be pour dénicher un roman neuf ou d’occasion en V.O ou rencontrer des anglophones et des passionnés de littérature.

19d2149e34152a7e52198dfb96eb64db

En plus maintenant on peut y boire du café torréfié, manger des cookies, bagels, crumpets et scones. On trouve aussi du no gluten, des livres de recettes en anglais du cidre normand, du thé anglais et des jus faits à la minute. Des «Rainy day tea time» du mercredi, sorte de goûter gourmand, sont prévus les jours de pluie pour se réchauffer. Le lieu abrite une quinzaine de couverts, plus une trentaine à l’extérieur avec une vue imprenable sur Notre-Dame.

Afficher l'image d'origine

Sans oublier les rendez-vous littéraires du lundi, des concerts, du Children’s hour le mercredi et des happenings…

Shakespeare and Compagny Bookstore  37, rue de la Bûcherie (Ve). Tél.: 01 43 25 95 95. Du lun. au ven. de 10h à 18h30. Sam. et dim. de 10h à 19h30.

Le Paris des écrivains

le-paris-de-moliere

La capitale aime les Belles lettres qui le rendent bien. Paris est devenu un centre d’attraction pour écrivains, poètes, journalistes… du monde entier.

En effet entre la ville Lumière et la littérature c’est une longue histoire : l’Académie française, les salons  où il faut être vu au XVIIIe siècle, Saint-Germain-des-Prés, THE place to be ou encore le quartier Latin et les Iles où les maisons d’éditions parisiennes sont encore la plupart du temps implantées.

Les écrivains ont habité ou demeurent encore sur l’île de la Cité et surtout l’île Saint-Louis. On ne peut pas oublier le célèbre café Procope, le plus ancien café de Paris ouverte en … 1686, (13, rue de l’ancienne Comédie – Métro Odéon 6e) qui a accueilli Benjamin Franklin ou Voltaire. D’autres cafés parisiens tiennent aussi le haut du pavé littéraire avec le café de Flore ou celui des Deux-Magots (en face de l’église de Saint-Germain) où Sartre, Simone de Beauvoir, Camus, Vian ou Prévert se réunissaient et confrontaient, après-guerre, leurs idées progressistes ou existentialistes.

Il y a eu l’époque Montparnasse, au XXe siècle et surtout à la Belle Epoque, qui détrôna Montmartre pour son activité culturelle (voir aussi notre découverte du 15e arrondissement). Le quartier vit le séjour de Max Jacob et de Léon-Paul Fargue, qui y traîna sa mélancolie. La Closerie des Lilas, toujours prisée par les écrivains, a été fréquentée par Lénine, Trotsky, Scott Fitzgerald ou Hemingway qui y écrivit « Le Soleil se lève » encore en six semaines, et dont l’action se passe à la terrasse de la Closerie, à l’endroit même où il écrivait. La Rotonde, à l’angle des boulevards Montparnasse et Raspail, était prise d’assaut par Blaise Cendrars ou le peintre Modigliani, tandis que La Coupole, au 102 du boulevard Montparnasse, avait Sartre ou Joséphine Baker comme clients (ses colonnes ont été peintes par des artistes comme Chagall). Au cimetière du Montparnasse on peut voir les sépultures de Sartre, Beckett, Huysmans, Baudelaire et Maupassant.

Paris est un paradis pour les amateurs de littératures : Honoré de Balzac habita au 47 rue Raynouard. On peut y visiter un musée avec des peintures, caricatures, manuscrits originaux, bibliothèque…Tel : 01 55 74 41 80. Entrée gratuite. N’oublions pas aussi le musée Victor-Hugo place des Vosges…

Pour aller plus loin

Si vous voulez en faire plus sur les écrivains et Paris, les Editions Alexandrines ont sorti cette année une nouvelle collection appelée  » Le Paris des écrivains « . Celle-ci veut faire connaître la vie littéraire et l’influence que Paris a eue sur les plus grands écrivains qui y ont séjourné. Ainsi, Dumas a fait de Paris l’un des cœurs de son œuvre, Duras y a puisé inspiration et engagement politique, Prévert a fait vivre sa poésie dans ses rues … Ces ouvrages, de 96 pages, en format poche, sont une merveilleuse façon de découvrir ces écrivains (Cocteau, Dumas, Duras, Sartre/Beauvoir, Proust, Modiano, Prévert et Sagan) et de se promener au travers de leur vie et de la littérature dans les rues de la capitale. Les Éditions Alexandrines ont été créées en 1997 par Marie-Noëlle Craissati. Elles s’intéressent à la vie et au quotidien des écrivains dans leur région d’origine ou d’appartenance.