Crue centennale : Paris sous les eaux

8678937

A l’heure où Paris est encore menacé par la montée des eaux il faut faire un petit retour en arrière en 1910…

 

ouvent qualifiée de crue centennale,  cette montée des eaux dans la capitale est le plus important débordement connu de la Seine, après celui de 1658. Le zouave du pont de l’Alma, véritable mètre étalon de la montée des eaux, avait alors de l’eau jusqu’aux épaules. Le fleuve a atteint les 8.62 m le 28 janvier (8.81 m en 1658!).

Quelques anecdotes sur cette crue

La montée des eaux s’est faite en une dizaine de jours, et la décrue en 35 jours environ. Les députés, pour réamorcer la reprise du travail, se rendent à l’Assemblée nationale en barque.

14000 immeubles avaient été touchés, l’eau a recouvert 720 hectares. Le 22 janvier l’eau gagne le métro, la fosse aux ours du jardin des plantes. L’eau envahit le palais de justice et des scaphandriers doivent plonger pour récupérer les registres d’écrou!  Et pendant ce temps on continue de s’encanailler aux Folies-Bergères et au Luna Park de la porte maillot!

La décrue commencera le 28 janvier mais sera de courte durée avec une reprise en février. La Seine retrouvera son lit le 15 mars.

Le seul mort lors de ces crues est le caporal Eugène Tripier qui convoyait un télégraphiste quand il a été happé par une vague. Une girafe et deux antilopes du Jardin des plantes mourront noyées.

En 1658 il a fallu plus de 5 mois dans certains endroits de Paris pour que l’eau de la crue disparaisse !

Nota bene : cet article a été écrit avec l’aide du livre Paris Inondé de Philippe Mellot Editions EDL

Paris en livres… Guide de Paris en bandes dessinées : Un pari plus que réussi!

1

Un guide touristique sur Paris de plus vous me direz?  Oui mais en bandes dessinées,  ça c’est plus rare et donc aussi plus intriguant. Il s’agit en fait d’un BD-docu de près de 200 pages pour découvrir la capitale.

Autant vous le dire de suite, ce livre semble si précieux et joli qu’on hésite à le prendre avec soi  quand on part de se balader dans les rues de la capitale. Mais peut importe car en le feuilletant avant on s’immerge dans les rues de Paris, ses monuments , son Histoire… la petite et la grande…

Pour découvrir l’histoire des catacombes, du Palais Royal, du jardin des plantes, l’éditeur Olivier Petit a pris un pari osé, celui de la BD et du dessin. Ce professionnel du livre a créé un nouveau concept qui permet d’aborder les beaux textes ou l’Histoire par l’image et le 9e art. Innovant !

Ce docu-Bd donne donc la chance à trente dessinateurs différents au style réaliste, venant du monde entier, de nous faire découvrir Paris et ses mystères, mais aussi des anecdotes méconnues comme le secret de la statue du vert Galant près de la Sainte-Chapelle, les babouins de la place de la Concorde ou les pommes de terre des Invalides et la Chartreuse de Paris…

Les codes et le reste…

 

On retrouve dans ce bel ouvrage les  codes du guide de voyage avec des anecdotes, des citations, des cartes, des indications géographiques, des infos utiles et aussi des bonnes adresses … Mais il y a plus encore : des références de film, des idées de lecture et de sorties… un joyeux mélange à l’image de la capitale qui bouge et se découvre encore et toujours.  Un guide à avoir dans sa collection de livres sur Paris…

D’autres guides en docu-BD sont aussi prévus pour d’autres grandes villes comme Rome, Berlin, Londres, Barcelone, Lisbonne… Une bonne chose pour les voyageurs urbains .

4

Pratique : Guide de Paris en bandes dessinées

Edition Petit à Petit 19.90 euros

couverture de Jim

http://www.petitapetit.fr