A la découverte du 18e arrondissement…

 

Fans de promenade bucolique, d’escaliers et de plaques commémoratives (le quartier en compte par dizaine! ), cette balade est pour vous. Je suis partie à la découverte de Montmartre, de Pigalle et des Abbesses par un beau ciel d’avril, en prenant le parti d’éviter à tout prix les incontournables : le Sacré-Cœur et la place du Tertre… Voici le résultat rien que pour vous…

Si vous avez d’autres adresses et lieux à découvrir dans ce secteur n’hésitez pas à commenter et partager …

plan

 

1- On commence cette balade au métro Anvers. Pour accéder au Sacré-Cœur on passe devant le théâtre Elysée Montmartre, une belle façade rénovée…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un théâtre rénové

2-Une fois passée la rue de Steinkerque, paradis des vendeurs de babioles touristiques parisiennes, on arrive face au Sacré-Cœur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le Sacré-Coeur

3-A droite on peut apercevoir les halles Saint-Pierre et le quartier du même nom, où fleurissent les boutiques de tissus. Les halles Saint-Pierre, pavillon de fer, verre et brique abrite une salle d’expo, un salon de thé…

4- on passe ensuite dans le square Louise-Michel pour aller au funiculaire, histoire d’éviter les escaliers!

5- la vue du parvis vaut le détour et des cadenas d’amour sont arrivés là ! On peut aussi admirer le blason de la ville de Paris.

6-Dans le petit square Nadar, on trouve la statut du chevalier de la Barre, un libre penseur décapité à l’âge de 19 ans et défendu par Voltaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La statue du Chevalier de la Barre

7- En montant vers l’église Saint Pierre de Montmartre, on croise la belle maison du garde bassin. Dans cet édifice religieux aux porte imposantes se trouve la pierre tombale de la reine Adélaïde de Savoie et des reliques de Sainte Thérèse. La porte du cimetière attenante est aussi impressionnante. Ce cimetière est ouvert le jour de la Toussaint et pour les journées du patrimoine, uniquement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
un belle maison…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

8 – Pas de visite à Montmartre sans un passage place du Tertre. On ne s’attarde pas mais on y découvre quand même au 6 de la place le plus ancien restaurant de la butte la mère Catherine, là a été créé le mot bistro en 1814!

9 -En passant devant la maison art déco de Maurice Neumont on arrive à l’espace Dali, le seul espace d’exposition permanente consacrée à ce peintre surréaliste. Pas loin on retrouve les traces de Francisque Poulbot, bienfaiteur de la Butte.

10- On revient rue Norvins où nos pas nous mènent au 22 vers la folie Sandrin, un joli manoir devenu maison de santé et où Gérard de Nerval séjourna, et au 9 bis devant l’ancien château d’eau devenu siège de la commanderie du clos Montmartre.

11-Direction rue des Saules vers le restaurant le consulat peint par Maurice Utrillo, dont la tombe est au cimetière Saint-Vincent. On débouche dans la rue Rustique qui a conservé son égout centrale d’évacuation …

12-On passe devant le square Charpentier et son imposant château d’eau et on file rue Cortot devant la maison de Satie et le musée Montmartre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

13- Au coin de la rue de l’abreuvoir on tombe sur une maison rose aux volets violets peint par Utrillo.

14- On arrive aux fameuses vignes de Montmartre qui donnent 500 litres de vin. Une grande fête a lieu chaque année pour les vendanges. Pas loin rue Saint-Vincent à côté des vignes on découvre un jardin sauvage où les herbes poussent en liberté. Visite limitée.

15-Toujours rue Saint-Vincent on est dans le cabaret du » lapin agile » installé là depuis 1869.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le cabaret du Lapin Agile

 

16-On passe près du cimetière Saint-Vincent où sont enterrés le peintre Utrillo, l’écrivain Marcel Aymé (que l’on retrouvera plus tard…), le peintre Eugène Boudin et le dessinateur Steinlen.

17- Avenue Junot on se balade près de jolies maisons cossues, dont celle de Francisque Poulbot dessinateur des gamins de la Butte. On flâne aussi villa Léandre 23 bis dans l’avenue. A voir aussi l’étroit passage entre le 23 de l’avenue et le 65 rue Lepic on y découvre même un terrain de boules..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Sur l’avenue Junot…

18-On tombe sur une statue de Dalida puis on va flâner dans le square Buisson près de la statue de Saint Denis et des serres avec des espèces exotiques. Une légende raconte que l’eau de la fontaine rend fidèle, on n’a pas essayé , le bassin était hélas vide !

19- Place Marcel Aymé on se retrouve face à face avec le passe-muraille, personnage créé par Marcel Aymé, qui a habité là en voisin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

20- On passe devant ciné théâtre 13 de Claude Lelouch, installé sur le domaine du moulin de la Galette, moulin qui se dresse fièrement à l’angle de la rue Lepic.

21- Commence la descente de la rue Lepic vers Pigalle. On peut en levant les yeux voir l’observatoire de Gruby au 100 de la rue et si on les baisse on passe devant le café des deux moulins, célèbre pour être le décor du film le fabuleux destin d’Amélie Poulain.

22- On ne peut pas le louper le fameux cabaret le Moulin rouge.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un bar cité Veron a une vue imprenable sur le moulin. L’appartement de Boris Vian se situe au 6 bis. http://www.borisvian.org (se visite sur demande écrite)

23-A Pigalle il y a des sex shops mais aussi des belles demeures cachées derrière des portes épaisse comme la villa des platanes 60 boulevard de Clichy. A noter que le musée de l’érotisme est maintenant fermé.

24- on remonte rue Antoine, on passe devant la maison de celui qui a inventé une nouvelle sorte de théâtre pour arriver place des abbesses.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

25- là on s’émerveille devant l’architecture de l’église Saint Jean de Montmartre, appelée « Notre Dame des briques » et devant la station de métro Abbesses la seule qui a conservé sa marquise d’origine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Dans l’église place des Abbesses
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le métro Abbesses et sa verrière

26-Derrière la place se trouve le square Jehan-Rictus et son fameux murs des je t’aime: je t’aime est écrit en 250 langues différentes. Romantisme quand tu nous tiens!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le mur des Je t’aime

27- Prendre l’escalier à gauche du square pour atteindre la rue des trois frères et la fameuse épicerie Collignon, toujours dans le film Amélie Poulain au 56 de cette rue.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’épicerie Collignon dans Amélie Poulain

 

Et rejoindre ensuite le métro Anvers….

 

A voir aussi

– La crypte du martyrium 11 rue Yvonne le Tac ouvert le vendredi de 15h à 18h

– la piscine des Amiraux 6 rue Hermann-Lachapelle métro Simplon

– le temple hindouiste 17 rue Pajol métro la chapelle internet

-Plein d’artisans locaux comme : la brasserie de la goutte d’or, la torrefaction Lomi 3 ter rue Marcadet et la laiterie de Paris

-Une boutique de bonbons rue Androuet, une autre rue Constance, une de Bagels et un café littéraire associatif, une boutique spécialisée dans les anges, une dans l’artisanat syrien, une pâtisserie vieille de 256 ans rue du faubourg Montmartre A la mère de famille  …

https://www.facebook.com/dealerdegourmandises/

http://www.ciegeneralebiscuiterie.fr/egourmandises/

https://www.facebook.com/Bobs-Bakeshop-659331107445649/

https://lepetitney.fr/

http://www.boutiquedesanges.fr/

http://www.lamaisondalep.com/

http://www.lameredefamille.com/

-Un espace à découvrir avenue de Clignancourt la recyclerie, un lieu pour manger, s’instruire, participer à des ateliers… http://www.larecyclerie.com/

-la rue du Mont Cenis avec ses longs escaliers , son disquaire,  rue qui descend vers la mairie du 18e

-Un manoir d’allure médiévale impasse Marie-Blanche

– Le parc de la Turlure derrière le Sacré-Cœur

– Le cimetière de Montmartre avec la tombe de la Goulue, la sépulture familiale des Zola, Dalida, Sacha Guitry, Georges Feydeau, Clouzot, Michel Berger, Edgard Degas, Jean-Claude Brialy, Hector Berlioz, François Truffaut…

http://www.pariszigzag.fr/sortir-paris/balade-paris/les-tombes-connues-du-cimetiere-Montmartre

-le marché de Château-Rouge, Barbès et la Goutte d’Or.

– Pour manger et boire voir aussi Ice Kube Bar passage Ruelle http://www.kubehotel.com et Kiez un Biergarten à l’allemande en plein Paris 24 rue Vauvenargues métro Mocquet. https://www.pariszigzag.fr/sortir-paris/bars-cafes-terrasses-paris/terrasses-18eme-paris

– Plein de théâtres et de salle des spectacles dans ce quartier: les trois baudets, les deux ânes, la cigale, le Trianon, le théâtre de l’atelier…

– Le Bal, 6 impasse de la Défense, près de la place de Clichy une salle d’exposition et un nouveau lieu  culturel la fabrique du bazar ludique

http://www.dixhuitinfo.com/culture/article/la-fabrique-du-hasard-ludique-pour

– L’ institut des cultures d’Islam 19-23  rue Léon propose des expositions (photos, peintures, vidéos…) sur le thème de l’Islam et de ses représentations. http://www.institut-cultures-islam.org/ livre.

Côté livres

on peut aller à la librairie des abbesses près du métro Abbesses;  la librairie Buchladen spécialisée dans la littérature allemande 3 rue Burq ou ce celle rue Ramey les enfants sur le toit spécialisée dans les livres jeunesse avec un petit théâtre de curiosité en prime…

-Voir aussi ce lien vers un livre sur le quartier publié par  Parigramme sur http://www.parigramme.com/livre-montmartre-les-lieux-de-legende-416.htm

Voir aussi : http://www.dixhuitinfo.com/culture/

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s